WēN a trouvé ça bien bath : coup de projecteur sur l’opération Graffibeer #2

IMG_20180210_150208.jpg

Du 19 au 21 janvier dernier, TiMat est allée vadrouiller du côté de l’académie de la bière de Chartres, qui pendant 3 soirs a donné l’opportunité de voir pour la 2ème année consécutive, un live painting des deux principaux collectifs de graffeurs de la ville, The Underground Asso et Vox Populi, dans l’expression de leur art.

Ce projet « c’est que du love » comme aime le rappeller Julien, propriétaire de l’Acad.

btr

btr

IMG_20180209_192711.jpg

IMG_20180209_193021.jpg

IMG_20180119_125439.jpg

IMG_20180209_193239.jpg

btroz

btr

Sa rencontre avec l’univers graffiti a commencé dans les débuts des années 2000 en Allemagne à Leipzig.

« J’ai pu traîner avec des gars qui s’étaient posé pour peindre dans un lieu légal mis à disposition par la ville ». Un gros gros kiffe, m’explique t’il !

« Ce putain de souvenir ne m’a jamais quitté et j’ai eu envie a mon échelle de le reproduire sur Chartres. Le projet a pu se concrétiser l’an dernier. Je souhaitais recouvrir d’une fresque graffiti le mur de ma terrasse. Grâce à Julie Barats, une amie photographe, la connexion à pu se faire avec le milieu graffiti de Chartres et j’ai pu rencontrer Kosla, la figure de proue du graffiti chez The Underground Asso. Et après deux, trois bières le projet était né ! ».

IMG_20180210_092433.jpg

btrmdn

IMG_20180210_102104.jpg

IMG_20180210_101215.jpg

ptr

Lors de cette première édition, se souviens Kosla, c’était très cadré nous devions réaliser une fresque collective qui collerait vraiment à l’ambiance du bar. C’était l’une des premières fois que nous peignons tous ensemble sur un projet de ce type, notamment avec les gars de Vox Populi.

« Je pense que cela a aidé par la suite à vouloir nous retrouver sur des projets en commun pour juste kiffer grave ».

Tout comme l’an dernier et sans doute encore plus cette année, l’idée de Julien a été celle de mettre en valeur les artistes graffeurs locaux, leur savoir faire, leur passion, et de montrer que les idées reçues sur le graffiti ne sont pas juste celles que les médias relayent sur un vandalisme réducteur de « nique la police » sur les murs des chiottes.

Une fresque en freestyle en live painting avec quasi que de l’improvisation.

Le « love » de Julien prends tout son sens dans ce projet. Faire rencontrer des univers qui ne se seraient sans doute jamais côtoyés : un décor de boiseries et de musique métal avec une culture hip-hop de graffiti et djing.

IMG_20180210_114833.jpg

IMG_20180210_150637.jpg

IMG_20180210_151206.jpg

IMG_20180210_151321.jpg

IMG_20180210_151419.jpg

IMG_20180210_151556.jpg

IMG_20180210_151839.jpg

IMG_20180210_151952.jpg

IMG_20180210_152128.jpg

IMG_20180210_153723.jpg

edf

IMG_20180121_165756.jpg

Que puis-je dire de plus que Peace et que la belle aventure puisse se poursuivre dans une 3ème édition.

IMG_20180210_155231.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s